Résumé de la semaine en images #6

Ce résumé remontre les photos publiées sur Facebook et Instagram que nos amis non connectés n’ont pas pu voir.

Pour ceux qui les ont déjà vu, il y a un peu plus : je vous raconte jour par jour nos aventures. En sachant que je ferais un article ensuite par lieu visité, ce sera plus détaillé, avec plus de photos ^^

Pour les belles photos, je vous invite encore à patienter pour la galerie, qui s’ouvrira un jour, quand j’aurais le temps de les uploader (pour le moment, le temps est difficile à trouver ^^ )

Mardi 24 juin 2014 :


Après un petit entretien par téléphone pour Guillaume, nous allons faire les magasins pour équiper Hodor.
En effet, avant d’emprunter la unsealed road en direction de Carnarvon, nous voulons parer à toutes éventualités : nous avons donc vérifié la roue de secours mais avec la rouille, il est impossible de la faire tomber de dessous le van. Et surtout, nous n’avons pas de cric !
Après avoir acheté du WD40 ( et un trépied à 20$ histoire de chasser ma frustration de ne pas pouvoir prendre le ciel étoilé), nous achetons également un « bottle jack » qui fait glouglou quand on le bouge (superbe description, n’est-il pas ?).
Nous partons ensuite en direction du Carnarvon National Park : pour éviter d’être fatigués par la route, nous allons faire une pause à mi-chemin, sur l’aire des Virgin Rock à Springsure. De quoi nous permettre de voir si la roue de secours est bonne et le lendemain, de partir et d’arriver suffisamment tôt pour commencer les balades.

1-direction carnarvon national park

Pour une aire d’autoroute, elle est vachement jolie ! Bien entretenue, les rochers derrière nous s’appellent les Virgin Rock car apparemment, on peut y voir Marie avec son fils Jésus (je crois l’avoir vu, mais je n’en suis pas sûre ! Aurais-je vu la vierge ? ).

2- virgin rock rest area

Nous discutons avec nos voisins tranquillement, et l’après-midi se passe en jouant aux jeux de société. La roue ne cède toujours pas, mais nous ne désespérons pas d’y arriver avant de partir !
La nuit tombe et … surprise ! Les Virgin Rock sont éclairées ! Un magnifique ciel noir dégagé et il n’en faut pas plus pour me faire sortir l’équipement, appareil photo/télécommande/trépied. Je suis aux commandes des photos, et Guillaume me commande (bwarf !).

Il fait super froid et mon déserteur de mari s’isole dans le van pendant que je me pèle les miches dehors, dans mon gilet équatorien + mon poncho (quel est le con qui m’a dit qu’en Australie, il faisait toujours chaud ? Qu’il se dénonce, que je lui botte les fesses !). Nos voisins victoriens sortent de leur van et viennent me taper un brin de causette : dans mon anglais très approximatif, je leur explique ce que je suis en train de faire, je leur montre, on parle voyage et vacances. Une discussion tenue toute seule, je vous prie ! (je m’auto-congratule ^^).

Voici donc l’un des premiers résultats pris lors de cette soirée, nous n’avons pas encore pris le temps de traiter les suivantes.

2-voie lactee

Pour un début, je trouve qu’on s’en sort pas trop mal !

Mercredi 25 juin 2014 :

C’est un miracle de ne pas avoir pris froid hier soir. Ce matin, nous réessayons d’enlever la roue de secours et enfin, après des efforts acharnés par Guillaume, puis par moi, la fixation cède. Parfait, nous vérifions la roue, elle est en bonne état, si nous crevons, nous pourrons donc facilement la remplacer. Nous remettons la roue… ah non, en fait, nous n’y arrivons pas. Tout ça pour ça ! Impossible de la refixer, on peste, on râle, on s’en met partout mais toujours rien : impossible de la remettre.

Soudain, sorti de nulle part, avec sa bâche, son chapeau et surtout ses deux gros outils, Ray et Ely (sa chienne de 9 mois), nous viennent en aide. En quelques minutes, ils parviennent avec Guillaume à la refixer ! Une petite photo souvenir immortalise notre sauveur australien, et nous discutons voyage, chapeau et roadtrip.

3-ray notre sauveur australien

Nous voici prêts à affronter la route et surtout … l’unsealed road ! Mais qu’est-ce qu’une unsealed road ? C’est une route qui n’a pas été sealed (sans dec’), qui n’a pas été goudronnée. Bref, une route avec du sable, de la caillasse, où on ne peut rouler qu’à 20 voir 30km/h quand on a un van comme nous et pas un 4×4 comme tous ces australiens (on commence doucement à rêver d’en avoir un).

3-gloups de l'unsealed road

Ouf, nous sommes arrivés à bon port ! Le temps de prendre place dans le camping, et de manger un bout (il est 15h), et nous voilà repartis pour une première randonnée de 6kms.

dans le camping de Takkaraka à Carnarvon, on m'avait promis des kangourous partout, même à côté du van !

dans le camping de Takkaraka à Carnarvon, on m’avait promis des kangourous partout, même à côté du van !

Un petit tour au lookout du camping, et nous nous couchons tôt pour partir de bonne heure le lendemain matin : une randonnée de 14kms nous attend.

nous aussi, on commence à maîtriser les selfies !

nous aussi, on commence à maîtriser les selfies !

Jeudi 26 juin 2014

:
Un froid polaire nous a glacé jusqu’à l’os hier soir ! Heureusement que nous avons acheté une grosse couette bien chaude. Nous ne refaisons pas le lit ce matin pour pouvoir partir tôt : on veut éventuellement repartir à Springsure après la randonnée, il faut donc être efficace. Je n’ai pas beaucoup de batterie sur le téléphone, il ne me servira qu’à mettre « parcours », une application qui permet de savoir à quelle vitesse on va, quelle distance on fait, quel dénivelé, etc (comme j’aime mon téléphone ).

Nous sommes donc partis pour une randonnée de 14 kms à travers les gorges du Carnarvon National Park.

Nous prévoyons une marche de 4h, pour faire ça :

carnarvongorge-walk

A l’aise ! mais c’était sans compter sur notre socialisation avec des australiens. C’est ainsi que nous rencontrer Rayline et John, de la ville d’Adelaïde, qui nous conseillent des endroits à visiter en Australie, qui nous parlent de leur vie, de leurs enfants et petits-enfants, etc. 1h15 plus tard, nous nous rendons compte que notre temps pour partir de Carnarvon est compté et pour éviter d’avoir à se presser (et surtout pour éviter de rouler la nuit), nous décidons de rester une nuit de plus au camping. Nous continuons notre marche, tranquillement.

4-en randonnée, equipés

Plus tard sur la route, nous rencontrons deux mammy rock avec une pèche et tchatche d’enfer, l’une d’Australie et l’autre de Nouvelle Zélande : elles y vont également de leurs conseils que nous notons sagement, histoire de ne pas oublier.

dans la caverne de l'amphithéatre

dans la caverne de l’amphithéatre

Après avoir passé la journée à marcher (14kms quand on a pas l’habitude, c’est long !), nous rentrons éreintés au camping. Nous discutons cette fois-ci avec Trevor et Donna Jones, de Newcastle, qui proposent de la bière à Guillaume (et pas moi, c’est un scandale !). Après avoir discuté bien 3/4 d’heure en anglais, ils se préparent à manger (il est 17h et nous envisageons de gouter :-p). Les rythmes australiens ne sont pas encore les nôtres !

Cette balade à Carnarvon aura valu le détour, autant pour les randonnées que pour les rencontres que nous avons fait sur le chemin. Un détour de 400 kms qui valait largement le coup.

Vendredi 27 juin 2014 :

Aujourd’hui, nous retournons à la civilisation, direction Emerald. Nous allons rester tranquillement à la Rest Area du Botanic Gardens, après avoir fait les courses : au programme, geekage, recherche de boulot pour l’un et blog pour l’autre.

Samedi 28 Juin 2014 :

Nous quittons l’intérieur des terres pour rejoindre la côte : direction Clermont pour ensuite rejoindre Mackay.
Petit arrêt à Clermont pour prendre en photos un piano dans un arbre : curieux ! En effet, cette ville (appelée Clermont en hommage à la ville de Clermont-Ferrand en France) a subi de gros dégâts à cause d’une énorme inondation qui a tout bonnement supprimée la ville de la carte.

6-clermont piano dans l'arbre

Ils ont donc décalé la ville et fait un espace de commémoration pour garder une trace de cette sombre histoire.

Je vous passerai les détails sur notre course à la recherche d’un camping avec du réseau (qui n’en avait pas), puis notre passage dans un camping qui n’avait pas de powered, pour enfin se dire qu’on va se faire une aire d’autoroute gratuite … qui en fait ne l’était pas. BREF !

Dimanche 29 juin 2014 :

Aujourd’hui, c’est randonnée ! Direction le Cape Hillsborough National Park pour marcher et admirer la vue, faire des balades, et surtout, ne pas être dans la cohue des vacances scolaires (et oui, elles viennent tout juste de commencer !)

7-randonnée du jour

Nous voici sur notre chemin de randonnée et nous arrivons sur une plage désertique.

attention aux méduses mortelles ! Heureusement, la plupart des victimes s'en sortent (quel panneau rassurant)

attention aux méduses mortelles ! Heureusement, la plupart des victimes s’en sortent (quel panneau rassurant)

la plage, toujours la plage ... on va finir par se lasser ! Noooon, impossible ^^

la plage, toujours la plage … on va finir par se lasser ! Noooon, impossible ^^

bien que ce soit les vacances scolaires, il n'y a personne sur cette jolie plage abandonnée !

bien que ce soit les vacances scolaires, il n’y a personne sur cette jolie plage abandonnée !

Après avoir fait quelques photos, nous déjeunons et repartons en direction de notre autre balade.
En chemin, nous rencontrons Paul, 76 ans, avec qui nous discutons un peu et qui nous assure qu’il y a un chemin de randonnée juste à côté qui mène à un point de vue magnifique sur la plage. « Not that far, mates ! ». Il dit que c’est un peu dur, mais qu’on peut y arriver. Bon, j’hésite, mais il se propose même de nous y amener, alors, je dis banco (« on vend la caravane … »).

mais pourquoi j'ai accepté de le suivre ? Oh mon Dieu, mes parents m'ont pourtant appris à ne pas suivre des inconnus !

mais pourquoi j’ai accepté de le suivre ? Oh mon Dieu, mes parents m’ont pourtant appris à ne pas suivre des inconnus !

Erreur ! Arrivée tout en haut, je lui dit : « I want to die !!! » « Ooooh, nooo, looook ! » En effet, c’est super beau. J’ai pris sur moi d’ignorer les toiles d’araignées tout le long de ce chemin, et j’ai agrippé fermement mes poumons qui a chaque caillou escarpé et chaque pas pour monter voulaient s’échapper. Ca vaut le coup, mais fiou : j’en ai sué ! Sans guide, nous n’aurions jamais pu monter.

même si la track est closed, il y a quand même des bonnes âmes qui ont mis des repaires tout le long du chemin ... il faut les voir, mais ils sont là !

même si la track est closed, il y a quand même des bonnes âmes qui ont mis des repaires tout le long du chemin … il faut les voir, mais ils sont là !

C’est pas le tout de monter, il faut descendre maintenant. Re-gloups. A son tour, il nous conseille des lieux à visiter et c’est après une accolade bien fraternelle que nous disons au revoir à notre nouvel ami. Après avoir fait la dernière balade, nous nous dirigeons vers notre camping, car nous avons énormément de lessives à faire !

youpi, j'ai 3 lessives à faire, toute la vaisselle ! Au camping O'Connell River Whitsundays

youpi, j’ai 3 lessives à faire, toute la vaisselle !
Au camping O’Connell River Whitsundays

Lundi 30 juin 2014 :

Aujourd’hui, nous allons voir les Whitsundays. Pas exactement de près, mais plutôt depuis les hauteurs du Conway National Park.

les withsundays, autrement !

les withsundays, autrement !

Mais avant de pouvoir les admirer, direction le bord de mer pour voir Swamp bay et pique-niquer : encore une fois, seuls au monde (il faut croire qu’en Australie, il n’y a personne !)

une plage déserte (un petit serpent a fui lorsque nous sommes arrivés)

une plage déserte (un petit serpent a fui lorsque nous sommes arrivés)

8-sur la plage à conway

Après avoir fait cette petite marche facile, commence la marche plus difficile. Il va falloir prendre de la hauteur, si on veut pouvoir admirer les Whitsundays depuis Mount Rooper ! Et on monte, et on monte … ça n’en finit jamais ! Et en tête, une seule idée : pense à la vue que tu vas avoir là haut ! Mon letmotiv, même si j’en sue des litres pour y arriver.

We did it !!! Le rouge me va si bien au teint

We did it !!! Le rouge me va si bien au teint

Mais ça en valait la peine, une magnifique vue nous attend :

un bout de paradis au loin ...

un bout de paradis au loin …

Après une montée suante, place à la descente usante. Nous arrivons en bas et repartons pour notre prochaine destination, l’aire de Guthalungra, proche de Townsville. Elle est blindée (nous arrivons tardivement et on sent bien que les vacances ont commencé !).

On passe la soirée à geeker, et j’en profite pour noter dans mon petit carnet nos folles aventures.

nooon, mon joli petit carnet est bientôt fini !!

nooon, mon joli petit carnet est bientôt fini !!

notre chocolat du soir ... une sélection spéciale de Lindt d'Or, notre chocolat préféré ! Avec un parfum peanut butter, omg, ce pousse au crime !

notre chocolat du soir … une sélection spéciale de Lindt d’Or, notre chocolat préféré ! Avec un parfum peanut butter, omg, ce pousse au crime !

Et voilà, la semaine 6 s’achève ainsi … cela fait maintenant 42 jours que nous sommes en Australie (la réponse !) et le temps passe à une vitesse ! Voici tout le chemin parcouru pendant cette semaine :

Leave a Comment.