Voyage + bébé = coffre blindé !

Aujourd’hui, je m’en viens vous parler d’un problème qui touche tous les jeunes parents qui se trouvent confronter un jour au départ en vacances : le choix des affaires à emporter.

Avant, tu voyageais léger

Mais ça, c’était avant. Quand nous n’étions que 2, la valise était composée de l’essentiel :

  • fringues
  • sous-vêtements
  • trousse de toilettes
  • 2 paires de chaussures (une ouverte, une fermée)
  • un ordinateur portable
  • l’appareil photo
  • casse-croûte pour la route

Et avant, roulé jeunesse, fastoche ! On préparait la valise la veille et on pouvait partir quasi de suite le lendemain. Mais ça, c’était avant !

Voici donc selon moi, notre « valise parfaite » pour un bébé allaité de 3 mois, qui malgré tous les choix drastiques que tu peux faire, va quand même faire exploser ton coffre.

Continue reading

Après l’accouchement, l’allaitement : récit d’une mise en place compliquée

Aujourd’hui, je m’en viens vous raconter la suite de l’accouchement. Encore une fois, les non intéressés peuvent passer leur chemin 😉

Après l’accouchement

Après que la puéricultrice ai fait une petite beauté à notre puce, pesée, mesurée, nettoyée de ses glaires, le temps est venu de faire du peau à peau. Elle me dépose donc cette adorable petite chose toute frêle, toute fragile, tout contre mon sein.

L’hôpital Joseph Ducuing à St Cyprien est connu pour être pro-allaitement et dans cette optique, laisse les mères et leurs enfants pendant deux heures en salle de naissance histoire de faire du peau à peau … et de faire la première tétée.

Première tétée qui je peux vous avouer, était tout autant redoutée que désirée : en effet, l’allaitement est quelque chose qui me tient particulièrement à cœur.  Et c’est ainsi que très rapidement, ma petite goulue a bougé sa tête, façon missile à la recherche de sa cible, tête chercheuse reniflant et sentant le lait (avec un bruit à la The Walking Dead). Et hoooop, une petite qui attrape mon téton avec l’aide plus ou moins délicate de la puéricultrice, et c’est parti pour faire sortir le colostrum !

Et comme je le redoutais … une douleur indescriptible et accompagnée d’un bonheur immense de voir cette petite fille accrochée à la vie tétant frénétiquement.

Pour un petit topo sur ma personne, je vous avoue que je suis une sensible du téton, une fragile du gros titou : dès qu’il fait froid, je douille, quand je râpe avec de la dentelle de soutien-gorge, ça me fait criser. Autant vous dire que de voir coller une petite bouche suçotant avidement le lait situé dans mes seins était quelque chose que j’appréhendais énormément. Sans compter sa toute petite tête face à mon énorme titou !

Les débuts de l’allaitement et les positions

Continue reading