Arrêter de prendre des photos au restau … ou pas ?

Je ne sais pas si vous avez récemment vu cette « polémique » qui enfle, à la télévision (vu sur le journal télévisé) ou sur internet.

Etant donné que je prend en photo les plats que l’on me sert au restaurant depuis des années, mon sang n’a fait qu’un tour : comment ? Quoi ? On ne pourrait plus prendre de photos au restau ?

album-photos-restaurant

La page d’un de nos albums de vacances : en photo, les plats délicieux dégustés lors de ce déjeuner

Depuis que j’aime cuisiner, depuis que j’aime photographier, depuis que j’aime récolter des souvenirs de notre vie, j’ai toujours adoré combiner ces différents points.

C’est pour cette raison qu’il m’arrive souvent de prendre en photo ce que nous mangeons au restaurant (voir même à la maison, mais c’est un autre sujet). Je peux développer les photos et les coller dans nos albums photos pour avoir des souvenirs (et me dire : la vache, qu’est-ce qu’on avait bien mangé ce jour là !).

Il m’arrive également de publier un article sur notre blog pour venir parler du restaurant (par exemple, le Papillon à Monteau-les-creneaux, devenu notre restaurant préféré) : quand je cherche des infos sur un restaurant et que j’en trouve sur internet, je suis bien contente de voir et lire les avis (il n’y a qu’à voir le succès de Tripadvisor sur les avis pour savoir que les gens veulent se renseigner avant).

Mais revenons-en à nos moutons/notre polémique et faisons un petit tour sur les 3 raisons énoncées dans l’article précédemment linké :

1) Ca énerve les chefs

Si on lit attentivement ce qu’ils disent dans l’article, ce qui énerve les chefs, ce n’est pas tant la photo en elle-même : ce sont les abrutis qui gênent le personnel, qui gênent les autres convives, qui font n’importe quoi avec leurs appareils pour prendre une photo.

Non mais, amener un trépied dans un restau : Allo ! Ce sont les gens sans gêne le problème, pas la photo.

Je vote donc pour qu’on élimine les personnes qui rotent à table, qui se lèvent entre chaque plat pour sortir et fumer (bah quoi ? elles quittent bien la tablée et participent à plomber l’ambiance, non ?!), les personnes qui parlent et qui rient trop fort, voir qu’on coupe les mains aux gens qui servent le vin rouge en faisant des bulles.

Exterminons également les personnes qui (…) <— insérez ci-après ce qui vous énerve au restaurant.

2) vous ne profitez pas de votre plat, ni du moment

Ce n’est pas en prenant 10 secondes pour prendre la photo, voir 30 secondes pour la publier sur instagram que je vais laisser refroidir mon assiette. Si c’est le cas, j’aurai plutôt tendance à croire qu’on me l’a servi juste chaude. Heureusement, depuis que je fais ça (bien avant l’existence des réseaux sociaux), ça ne m’est jamais arrivée de manger froid (ou alors, c’était une entrée … hu hu hu).

L’ambiance de la table est morte ? Pas besoin de l’excuse du téléphone pour ça : ceux qui font l’ambiance, ce sont ceux qui sont attablés, qu’ils zieutent leur téléphone ou non pendant la soirée. On peut aussi se dire que la photo de l’assiette est une entrée en matière pour la discussion, non ?

Enfin, le dernier argument avancé dans ce point là, c’est la mauvaise publicité, suite à un mauvais éclairage, à un mauvais angle. Cela peut arriver, il ne faut pas se leurrer, et on ne peut pas y faire grand chose si ce n’est interdire les photos, ce que certains font.

Mais … et l’inverse ? Le cliché bien pris, le cliché qui donne envie de lécher son écran ? Qui donne envie de tester le restaurant ? Le cliché partagé à ses amis/contacts qui fait voyager, qui montre la beauté de la réalisation du chef ?

Après avoir discuté avec eux, je peux vous assurer que certains chefs sont satisfaits de savoir que l’on va parler d’eux. Ca leur fait de la publicité, et en plus, on parle d’eux en bien : vaut mieux ça qu’un coup de pied au ***, non ?

N’oublions pas non plus que certaines blogueuses/ certains blogueurs influents parlent souvent des tables où ils vont manger : ils donnent envie, ils donnent leur avis : vive internet, qui permet de dénicher des bonnes adresses !

3) vous ne ferez jamais aussi bien que les pros

Ca, c’est vraiment l’argument naze.

Ok, j’arrête de faire à manger à la maison : de toute manière, je ne ferais jamais aussi bien que les chefs. Ah, puis j’arrête de faire un blog : je ne ferais jamais aussi bien que les journaux. J’arrête de jouer aux jeux de société : je ne gagne jamais et des joueurs sont donc bien meilleurs que moi, aucun intérêt de continuer.

Bref, ce n’est pas parce que la photographie professionnelle existe qu’on arrête de faire de la photo chez soi, dehors, partout.

 

Pour moi, je dirais que le problème principal vient des gens qui n’en font qu’à leur tête et qui ne respectent pas les autres : une question de respect et de relations humaines, en quelque sorte.

 

Apprenons donc à :

  • respecter les chefs qui ont cuisiné amoureusement les petits plats qui nous sont présentés.
  • respecter notre tablée, sans les ignorer.
  • respecter les autres clients, qui de leur côté devraient faire de même.
  • respecter le personnel, qui est là pour nous servir.

 

Et vous, pour ou contre les photos au restaurant ?

Un commentaire

  1. Moi aussi je prend en photo ce que je mange souvent…. à voir dans mon insta ou sur mon blog….. on y voit souvent des photos de ce que je cuisine ou ce que je mange dehors… (et en plus j’ai un blog culinaire alors ça aide pas à ne pas prendre les choses en photos….) ^^

    Reply
    • Moi aussi j’adore prendre en photo ce que je cuisine également ^^ faut dire qu’on a travaillé pour arriver à ce résultat et on veut le montrer ! ^^

      Reply

Leave a Comment.