Tu pisseras comme un homme, ma fille avec le Shewee

Nonon, je n’ai pas craqué. Ou plutôt si : j’ai craqué sur un nouvel accessoire très utile.

un bel étui rose bonbon, parce que les filles, ça aime le rôse !

un bel étui rose bonbon, parce que les filles, ça aime le rôse !

C’est après avoir lu un article sur Madmoizelle, alors que j’étais encore en France, que m’est venue l’idée de me procurer ce petit bijou de la technologie moderne en plastique : un pisse-debout.

Je m’en viens donc vous faire un petit retour rapide sur ce nouveau compagnon de vie qui me suis au quotidien dans ma vie de roadtrippeuse.

Je dois vous avouer que j’ai une certaine crainte vis à vis des toilettes publiques. Il faut bien avouer que régulièrement, les toilettes des femmes, c’est Tchernobyl. Soit il y a du papier partout, soit le tirage de chasse est optionnel, soit, comble du désespoir, la lunette est pleine de pipi (mais comment, comment c’est possible !) soit … tout ça en même temps. Bref, poser mon honorable fessier sur des chiottes dégueulasses, non merci. C’est à coup de je fais attention, je nettoie, je ne pose pas mes fesses, et hop, je m’en tire avec un pipi rapide. Ou alors carrément, je zappe l’option toilettes.
En vivant dans un van, zapper l’utilisation des toilettes publiques, c’est juste problématique.
Ensuite, faire pipi dans la nature, je suis très mauvaise car je m’en met bien souvent partout sur les gaudasses (que voulez-vous, je ne suis pas très douée).
Mais, avec le Shewee, tout devient possible !

Le principe :

Un bout de plastique hydrophobe avec un tuyau en plastique pour faire une extension compose ton shewee.
boite et shewee et extension

Pour l’utiliser, tu le sors de sa jolie boite rose toute girly, et tu emboites le shewee et son extension si comme moi, tu es un peu épaisse (ou bien si tu veux éloigner ton pipi le plus possible).

le shewee emboité

Tu déboutonnes ton pantalon, tu positionnes ton shewee correctement tout contre ton appareil à pipi, tu relèves la lunette des toilettes (pour ne pas en mettre partout), tu vises et tu fais pipi … debout !

comme un homme, contre un arbre !

comme un homme, contre un arbre !

Un petit nettoyage avec une lingette désinfectante et le voilà prêt à être réutilisé. Et pour dans la nature, c’est pareil, c’est simple comme bonjour ! Et ne pas oublier de le laver plus en profondeur dès qu’on en a l’opportunité.

une super forme qui se glisse comme il faut là où il faut

une super forme qui se glisse comme il faut là où il faut

Sur la notice d’utilisation, on t’explique tout de même qu’il faut essayer dans ta salle de bain, histoire d’apprendre à maîtriser ton pipi … l’Homme fait ça depuis des années, tu débutes à peine, laisse toi le temps de manipuler ton gros engin correctement.

Mon avis :

Après quelques semaines d’utilisation, je vous avoue que je ne l’utilise pas tout le temps : je fais pipi à peu près 1000 fois par jour (je bois à peu près 2l aussi) et c’est donc difficile de l’utiliser tout le temps. Par contre, dès qu’on se retrouve dans des endroits aux toilettes peu recommandable, ou bien qu’on se retrouve en pleine randonnée sans toilettes depuis 2h, alors, je sors l’engin.

Je donnerais un petit bémol à ce pisse-debout en plastique : autant le nettoyage du dispositif lui-même est très facile, autant le nettoyage de l’extension, le tube en plastique, est un peu plus galère.

Si ce n’est ça, je le conseille à toutes les femmes qui voudraient arrêter de craindre d’aller aux toilettes dans les lieux publics.

Une dernière chose : il existe sa version jetable (pas de nettoyage etc). On m’a conseillé le p-mate ou le pisse-debout mais je n’ai pas eu l’occasion de les tester. Si vous voulez faire un retour, n’hésitez pas à me dire ce que vous en pensez !

Allez, sur ce, je suis dans une aire d’autoroute pour la nuit, je vais donc le dégainer pour aller faire pipi.

Leave a Comment.