Envol vers l’Australie : check !

Je vous écris ce matin (cette nuit pour vous, vous avez suivi ?) pour vous narrer le début de notre aventure. Je profite du sommeil de plomb de monsieur mon mari (que j’ai réveillé déjà par 5 fois et que maintenant j’en ai marre donc je le laisse) pour pouvoir venir vous raconter.

Les au revoirs aux amis et à la famille, voilà bien quelque chose de difficile. Les amis, c’est rude, mais les parents et la fratrie, ça l’est encore plus. C’est ainsi que quelques larmichettes d’au revoir plus tard, nous passons la sécurité pour attendre tranquillement notre vol.

Nous avons pris notre vol sur le site de Qantas et partons avec Emirates (c’est moins cher dans ce sens : si on avait pris nos billets directement sur le site d’Emirates, on aurait payé plus cher, un bon plan pour ceux qui voudraient également partir en Australie, vérifiez bien les tarifs avant de vous lancer !).

Nous voilà donc dans le sas qui nous mène à l’avion, et j’en profite pour immortaliser ce gros zavion qui va nous prendre.

Nous sommes chargés comme des mulets : deux valises de 30kgs en soute, deux valises de 8kgs pour la cabine et deux sacs à main de 4,5kgs chacun … on est paré :-p

avion

le gros navion 777 nous attend !


Une fois installée, l’avion décolle aux alentours de 16h05. Arrivée prévue pour 23h20 (plus tôt que prévu !). Je découvre les avions avec la télé dans le siège de devant, les programmes, les caméras sur l’avion (qui permettent ainsi de voir vu de l’avant de l’appareil, en dessous et vue de derrière).

au départ de l'aéroport de Nice ... au revoir et à bientôt !

au départ de l’aéroport de Nice … au revoir et à bientôt !

Une fois en haut, vers 17h20, pouf ! On nous sert à dîner. Wahou, on mange comme les poules ! (pire que nos ptits pouypouy 😉 ). De toute manière, nous n’avons nulle part à aller, c’est parti pour le miam miam, fort gouteux au demeurant.

poulet curry plateau repas 1 plateau repas 1

Si vous imaginiez comme moi des menus pas très très bon, détrompez-vous ! Le service des hôtesses est impeccable, avec le sourire en prime, pas mal de verres d’eau tout le long du voyage (car il faut beaucoup s’hydrater !) et même une petite photo souvenir avec un mot de toutes pour notre « honeymoon ».

une photo prise par une gentille hôtesse de l'air et dédicacée par elle et ses collègues <3

une photo prise par une gentille hôtesse de l’air et dédicacée par elle et ses collègues <3

Un petit bémol sur les films : les sous-titres forcément en arabe et le son vraiment pas fort du tout (faut penser au bruit ambiant de l’avion !)

Pour passer le temps, nous regardons "La Haut !" et le dirigeable nous fait penser à notre aventure qui commence ...

Pour passer le temps, nous regardons « La Haut ! » et le dirigeable nous fait penser à notre aventure qui commence …

Les premières 6h30 du voyage se passent sans encombre, nous atterrissons à 0h05 à Dubai (finalement, l’avance que nous devions avoir a été mangé par les nuages). Après un voyage en bus d’un quart d’heure (il est super grand l’aéroport !), nous passons directement par un contrôle de sécurité. On avoue avoir moyennement compris l’intérêt de refaire un contrôle de sécurité à des personnes qui descendent d’un avion et qui vont en prendre un autre, alors qu’elles n’ont pu aller nulle part entre temps … faire perdre du temps ? ah oui, sans doute.

Nous allons donc à notre porte d’embarquement, sans passer par la case duty free (ça nous intéresse moyen) et … rebelote, contrôle de sécurité des bagages. Enfin, nous pouvons attendre l’embarquement de notre vol, prévu pour un décollage à 2h05, heure de Dubai.

pas vu depuis le tunnel qui menait à l'avion, c'est pas grave ! on voit l'A380 grâce à la caméra qu'il a sur le dessus

pas vu depuis le tunnel qui menait à l’avion, c’est pas grave ! on voit l’A380 grâce à la caméra qu’il a sur le dessus

Une fois embarqués dans l’A380, on voit le changement de standing ! Il est beaucoup plus récent et wha, ça pète. Les écrans sont en HD, plus de choix dans les films, et summum du top : nous ne sommes que deux dans notre rangée de 3, on va pouvoir s’allonger, et s’étaler, piquer le coussinet du 3ème, relever les accoudoirs, etc.

Dans les films, plein de nouveautés mais surtout une que je rêvais de voir : le nouveau disney, La Reine des Neiges !

film frozen

enfin, je comprend les mamans avec délivrée, libérée toussa :-p

Un petit déjeuner servi 2h après le départ, une collation 3h plus tard et enfin un diner servi 2h avant d’arriver … difficile de donner des heures avec tous les fuseaux horaires que nous passons.

petit déjeuner avion collation 2 plateau repas 2 saumon plateau repas 2

On essaie de dormir, mais ce n’est pas évident : certains accoudoirs se relèvent, d’autres non. Guillaume se couche sur moi, on étale les jambes, on doit dormir 2h à tout casser : tant pis, on dormira à l’hôtel (d’ailleurs, il dort encore :-p ).

En somnolant, en regardant les films, en se levant de temps en temps pour aller aux toilettes, finalement, le périple en avion arrive enfin à son terme. On en a plein les pattes, on est fatigué, on vient de se taper 20h de vol, 2h d’escale, et on a qu’une envie : arriver à l’hôtel.

arrivee sydney arrivee dubai

  Nous sortons, nous faisons tamponner sur nos passeports, puis attendons sagement nos bagages. Puis, nous passons à la douane avec une petit frayeur et une incompréhension : finalement, on part s’en avoir ouvert nos sacs, pas d’attente ni rien : nickel.

Nous attendons le taxi pour nous rendre à l’hôtel, et vive le roaming, car sinon nous n’avions pas l’adresse (une dernière péripétie avant d’arriver). Nous découvrons notre magnifique chambre et prenons enfin notre douche salvatrice : un petit coup de fil aux parents pour leur dire qu’on est bien arrivé, et voilà ! Nous pouvons enfin nous coucher et dormir … Il est 1h25 du matin à Sydney, il est 17h25 chez vous … !

lit-chambre

notre lit king size, au matelas énoooormissime !

La suite au prochain épisode :-), ou nos découvertes australiennes dans le brouillard du décalage horaire (ou quand on est swag, on dit « jetlag quoi »)

 

PS : qui saura nous dire à quoi sert ce petit bouton dans l’avion ? Quand on tire un peu, ça vient, mais rien ne se passe :-)

bouton a quoi ca sert

Un commentaire

  1. Waouw ! :-)
    Moi j’ai une idée pour le bouton bizarre… Renaud toujours il me demandait à quoi servait le bouton rouge sur la rallonge électrique, et j’ai enfin su à quoi ça servait, et comme là, ton bouton il est à coté d’une prise non ? c’est peut être pareil ! le bouton de « chauffe » si tu tires trop avec ton appareil, il disjoncte, et une fois « refroidit » faut tirer sur le bouton pour réactiver la prise…
    C’est peut être pas pareil sur un avion :)

    Reply

Leave a Comment.