L’écharpe, moyen de transport et fournisseur de tendresse

Aujourd’hui, j’ai décidé de vous introduire avec les plaisirs du portage, et plus précisément celui du portage en écharpe avec JPMBB.

1. Comment j’ai découvert le portage en écharpe

Avant la naissance, et même avant la petite, je me suis toujours demandée si j’allais un jour opter pour le portage de mon bébé, où si j’allais uniquement la laisser dans la poussette. Une de mes amies sur FB en parlant de temps en temps (qu’elle le pratique), j’ai décidé d’aller lui poser quelques questions. Elle m’informe qu’il existe des ateliers de portage (et qu’elle même en anime) dans les pmi ou les maternités. Elle me donne même un site dédié au portage, porter son enfant, tout un art.

J’apprends pendant les cours d’accouchement que l’hôpital donne un cours d’initiation au portage tous les après-midi, pour les femmes venant d’accoucher. Je n’ai pas trouvé forcément d’ateliers gratuits autour de chez moi (et puis, je n’avais pas encore d’écharpe à l’époque), du coup, je me dis que le test attendra que j’accouche. En attendant, je me renseigne sur internet sur l’intérêt et les bienfaits du portage.

Voilà, résumé en 5 points, l’intérêt que j’ai pu trouver sur internet (vous verrez un peu plus bas mon avis après quelques semaines d’utilisation).

  1. Il est physiologique : il permet à bébé d’être bien positionné, le dos bien rond, les genoux bien remonté
  2. Il est rassurant pour bébé : et oui, celui-ci était tranquillou, tout bien confiné dans le bidou, et boom ! On l’expulse au grand air, dans cet univers cruel et impitoyable ! Le fait de l’avoir dans l’écharpe, tout contre soi, à un effet apaisant
  3. Il est pratique : hop, bébé bien rangé dans l’écharpe, on a les deux mains libres pour pouvoir s’adonner à ses activités (ménage, cuisine, couture) et même balade au grand air, randonnée, etc
  4. Il est peu encombrant : quand il faut sortir en ville, avec la poussette, le cosy, et dire « pardon ! désolée ! excusez- moi ? je passe ! », monter dans le bus, prendre l’équivalent de 3 places, on peut se dire que c’est bien lourd. Hop, bébé dans l’écharpe, un sac pour les affaires à langer, et on est libre de ses mouvements.
  5. Il permet d’atténuer les douleurs de bébé dans le cas de RGO ou de coliques. La position debout, la chaleur du ventre à ventre apaisent bébé et permettent qu’il se sente mieux.

2. Comment j’ai commencé le portage

Juste un peu avant l’accouchement, une amie m’a proposé de me prêter son écharpe de portage. Magnifique ! Je vais pouvoir tester ce moyen à l’hôpital. C’est ainsi que me voilà avec ma petite fille chérie de deux jours me présentant pour essayer. Je me rend compte que le nœud que la monitrice nous apprend n’est pas adapté à l’écharpe que m’a prêté mon amie (et non, ce n’est pas à cause de mon surpoids, comme j’ai pu le penser sur l’instant).

En rentrant de la maternité, je décide donc de me renseigner sur les nœuds et les écharpes de portage, et je cherche une écharpe comme celle de la monitrice où il y avait d’inscrit : « je porte mon bébé ».

Après une recherche sur leboncoin, j’en déniche une d’occasion quasiment neuve et fonce la chercher pour moi aussi, m’adonner au plaisir du portage. Après quelques jours à l’avoir laissé se reposer dans un coin, je décide de m’attaquer à la bête en regardant la vidéo tutorial sur le site de jpmbb.

j12 echarpe jpmbb

Et voilà le premier portage ! Ce qu’il y a de bien avec Facebook, ce sont les groupes de discussion (qui ont remplacé, en tout cas pour moi, les bons vieux forums sur le ternet). Me voilà donc branchée sur « le coin des utilisateurs jpmbb » en postant une photo pour demander des conseils quant à la position du bébé et de l’écharpe. Les conseils pleuvent, les amies de FB viennent également à la rescousse pour m’expliquer. Des ajustements à faire pour la prochaine fois, des vidéos d’aide conseillées et me voilà parée pour un deuxième portage.

Seulement voilà, je suis une chaudière. Enfin, j’ai vite chaud quoi (une particularité des Léger, car mon homme nous appelle la famille Transpir’, merci chéri). Une amie FB me parle donc de la PESN, car elle aussi a souvent chaud. Ni une, ni deux, je me renseigne sur cette Petite Echarpe Sans Noeud, appelée également Sling.

Après avoir surfé sur le ternet pendant de longs moments, j’en arrive à cette conclusion : cet été, je vais péter de chaud avec l’originale, et beaucoup d’avis donnent la PESN gagnante concernant la légèreté. Sa rapidité également de mise en place, comparée à la première. Me serais-je emballée trop rapidement ? Aurais-je dû acheter la PESN direct ?

Ne pas regretter mon premier achat, il sera utile cet hiver, il sera utile pour le portage dorsal, et je peux également le nouer autrement pour avoir moins chaud.

Bref, mon choix est fait : je VEUX la PESN.

**échooooo** **écho-écho-échoooooo** **triple échooooo**

Hem. L’argent nous manque. Mais que faire ? Super Grand-Père à la rescousse ! Après un mail larmoyant à coups de photos de sa petite fille tantôt boudeuse, tantôt souriante, tantôt cajoleuse, suivant mon anniversaire, le voilà qui cède et nous offre pour nos anniversaires à toutes les deux la PESN tant attendue. De l’extorsion de fond en bonne et dû forme.

Après avoir choisi la couleur de mon modèle, le père nous achète la Petite Écharpe Sans Nœud jaune lumineux/pèche (qui ne se trouve plus sur le site au moment où je tape ses lignes)

C’est ainsi que quelques jours plus tard, je reçois mon Saint Graal : après l’avoir lavé ( à 30° cycle délicat) et laissé sécher à plat sur l’étendoir (pas de sèche-linge, hérétique !), je peux enfin essayer.

pesn premier portage

De nouveau, je poste une photo sur le groupe de discussion où l’on me donne des rectifications à apporter. Des conseils de la même amie (qui m’avait recommandé cette écharpe) s’avèrent payant et pratique avec mes gros roploplos qui dépassent. Voilà que ma fille est calée, bien installée, et passe des heures dans l’écharpe quand j’ai besoin de mes mains pour aller sur le pc, zoner dans l’appartement, sortir me balader pour aller à la poste (je ne me balade pas vraiment en fait).

3. Mon avis sur le portage et la PESN

Après quelques semaines d’utilisation (sur les 3 différents modèles d’écharpe que j’ai à la maison), je peux vous donner mon avis.

Tout d’abord, sur la méthode de transport : entre la poussette et l’écharpe, y’a pas photo si on doit partir vadrouiller à pied tout seul. En effet, j’ai dû aller chez l’ostéopathe et je savais que la salle d’attente était minuscule. Alors plutôt que de prendre ma poussette super grande, hop là, la petite calée dans l’écharpe, je n’ai pas pris de place dans la salle d’attente, et ma fille était calée tranquille (et en plus, moyen de transport validé par l’ostéopathe qui a bien vu que bébé était au taquet dedans, à pioncer comme une masse).

Maintenant, si on doit sortir à 2 se balader, ou avec les grands-parents, je pense que j’hésiterais : la poussette a ce petit côté convivial du « tiens, prend la poussette, admire ta fille/petite-fille/filleule (rayer la mention inutile).

Mais là encore, je parle de balade où il y a de place : si c’est pour se balader en ville, devoir jongler entre les trottoirs, les gens, se frayer un chemin, je pense que j’opterais encore une fois pour l’écharpe.

A la maison : Petit, le bébé a besoin de réconfort, de se sentir dans les bras, et ça pleure si tu ne le fais pas (en tout cas, la nôtre, c’est comme ça). Quand tu aimes bien faire plein de trucs comme moi, tu aimes bien avoir tes deux mains libres, alors, l’écharpe, c’est vraiment le pied ! Bien calée contre moi, à dormir du sommeil du juste, je peux utiliser mes deux mains pour taper cet article, et zoner sur le pc, me faire le café, préparer le déjeuner/goûter/dîner, et ainsi de suite.

Pour sa santé :  On a eu le droit à un passage compliqué pour la demoiselle, où elle était pas bien à cause de sa mauvaise mère qui a mangé du fromage bleu et bu des tasses de lait. Résultat, des coliques ! Et béh, un petit tour dans l’écharpe, et des pleurs de douleurs pendant 5 min, nous sommes arrivés à une petite puce endormie et calée. Ouf !

Pour le côté câlin : je rajoute ce point qui n’était pas présent dans le top 5 indiqué plus haut. Quel kiffe d’avoir son petit bébé tout contre soi, avec sa mignonne petite bouille, ses petites mains qui te tâtent en dessous de l’écharpe, sa respiration qui te chatouille délicatement entre les seins. Ce sentiment maternel qui te prend aux tripes parce que oui, ton bébé est là, et oui, ton bébé est rassuré parce qu’il se sent bien contre toi.

En ce qui concerne les écharpes JPMBB directement : JPMBB a cet avantage que les écharpes qu’ils vendent ont des coloris magnifiques, allant du pastel au pétard : on pourrait (et certaines le font !) en faire la collection pour avoir tout un tas de coloris différents ! Ils ont un service après-vente réactif, et des vidéos didactiques sur le site. Pour couronner le tout, c’est une entreprise française et c’est plutôt pas mal, non ?

pesn jpmbb

En ce qui concerne mes écharpes, pour le moment je n’utilise que la PESN.Les premiers essais réalisés avec l’Originale ne me permettent pas de donner réellement mon avis. Quand il fera moins chaud, je reviendrais en mettant un petit update sur celle ci.

  • Lors de la première mise en place, il faut veiller à bien mettre le tissu dans les anneaux, sans le faire vriller. Pour le serrage du bébé contre vous, c’est très important.
  • Ensuite, une fois que le bébé a été installé sur vous une première fois et que vous l’enlevez, ne desserrez pas complètement l’écharpe pour le sortir. Les fois suivantes, l’installation sera beaucoup plus rapide, et bébé, bien ajusté sans que le tissu ne se détende au fil des heures.
  • Pour les femmes qui comme moi auraient de gros roploplos, n’hésitaient pas à mettre bébé entre vos seins plutôt que sur le côté, vous serez moins gênées.
  • Si comme moi, vous avez chaud, n’hésitez pas non plus à mettre un lange entre vous et la tête du bébé, ça vous évitera à tous les deux de transpirer 3L de sueur.

C’est maintenant un véritable jeu d’enfant que de la mettre dans l’écharpe et un excellent moyen de la calmer si elle pleure.

bébé dort dans pesn

Après avoir pleuré pendant 5 min, bébé s’est endormie … Ouf !

J’adopte donc avec grand plaisir ce moyen de portage, et ma fille l’accepte également avec plaisir. En ce qui concerne les autres porte-bébé, des amis nous en ont prêté un, un baby-bjorn je crois. Celui-ci sera je pense, plus volontiers utilisé par l’Homme lorsqu’il s’y décidera !

Et vous, porte-bébé, écharpe, uniquement poussette ?

J’espère en tout cas que cet article vous donnera envie, à vous aussi, de tester les écharpes ^^ Si vous voulez lire un petit livre pas cher et accessible qui vante les mérites du portage, je vous invite à lire ce petit livre.

Un commentaire

Leave a Comment.