En route pour l’année 2021, pleine de projets et d’envie


Entre les partiels et la reprise de l’école avec des enfants fatigués/ants, je ne sais plus où donner de la tête, et ce n’est qu’aujourd’hui, que je me pose un peu, pour souffler et bloguer.

Je commencerai par nous souhaiter (vous lecteurs et nous, bloggueurs du dimanche-quand-les-enfants-sont-couchés), comme il est d’usage de le faire, une bien belle année 2021.

2020 a été cette année si particulière avec son confinement, la peur et la crainte pour nos familles, pour nos ainés, pour nos enfants. On nous a demandé des faire des efforts, nous les avons fait. Nous avons eu le droit à une petite pause estivale, où même si les précautions étaient de mises, nous avons pu avoir un semblant de vie normale. Puis, la rentrée est arrivée, et finalement, on nous a encore demandé de faire des efforts, et nous les faisons. Nous avons perdu des proches, des moins proches, nous en avons été privés car éloignés, nous avons été malades, ou pas … mais nous sommes là, pour la plupart. 2020, ce n’était pas que du mauvais. Il y a eu des naissances, de beaux bébés, des moments joyeux, des anniversaires, des rires, des enfants heureux, des câlins, des premières fois, des découvertes, des mariages, des moments passés avec nos enfants pendant le confinement que nous n’aurions pas eu sans. Oublions le négatif de cette année, et pensons au positif.

Un gâteau de couches réalisé pour la naissance d’un pote à mon Sidou

Et même si 2021 commence sur une ambiance fiévreuse, craintive, suspicieuse même avec l’arrivée du vaccin, je nous souhaite à tous d’arriver à sortir de cette situation pour qu’enfin, nous puissions reprendre les apéros, les barbecues, les vacances, les ballades, les pique-niques, les parcs, les sorties, les restaurants, les cinéma, les spectacles, les découvertes.

Enfin, je nous souhaite bien évidemment le meilleur : une santé de fer, de l’amitié à foison, des rires en pagaille, de la joie en débordement et de l’amour à profusion. Je nous souhaite la réussite de tous nos projets, que ce soit des reconversions professionnelles, des créations d’entreprise, des nouvelles passions, des idées folles, … et des beaux bébés !

Une fois n’est pas coutume, dans la journée du 1er janvier, Namoureux m’a demandé qu’elles étaient mes bonnes résolutions de l’année. C’est assez rare pour être souligné, car ce n’est d’habitude pas lui qui pose ce genre de questions. Tacitement (et ce depuis que je me goinfre de Nutella à chaque contrariété depuis que je dois être en âge de piquer l’escabeau pour le prendre dans les placards) celle de la perte de poids est forcément là, c’est comme un fil rouge de ma vie. Alors, comme je suis une madame Liste, voici celle de 2021, avec des mentions pour les bonnes résolutions de Guillaume.

> Perdre 20kgs minimum (et ouiii, y’en a du gras au bide à perdre !). Je l’ai déjà fait entre chaque grossesse, il n’y a pas de raison que je n’y arrive pas. La même méthode qui fonctionne toujours avec moi, celle de WeightWatchers. Le big problème, on y revient toujours, ce n’est pas de perdre du poids : c’est de stabiliser ^^ maiiiis, une chose à la fois …

> Réussir mon concours au CRPE. Pour ceux qui ne le savent pas, je me suis inscrite au Master 1 MEEF à Auch pour devenir professeur des écoles. C’est franchement pas évident de concilier les 3 moufflets, les cours, la préparation au concours, et tous les projets que j’ai … mais en tout cas, ce que j’apprends me passionne. Ok, je suis carrément larguée en grammaire en français (et dire que j’adorais ça jadis !), les maths il faut que je m’accroche, mais ce côté pluridisciplinaire (avec de la SVT, de la techno, de l’histoire géo, de l’art plastique, de la musique, de l’EPS, et même les cours plus formel sur le monde de l’éducation nationale) me plait. Les professeurs sont pour la plupart bienveillant et vivant, et ça donne vraiment envie. Le concours écrit est en avril, et si je l’obtiens, direction l’oral pour mai ou juin. Je m’auto-souhaite bonne chance !

> Terminer mes projets couture : depuis le temps que Yuna me demande de finir les monstres des couleurs, il serait temps ! J’aimerais également leur faire un théâtre en tissu car souvent, elles utilisent la boite à histoire que nous avons créé ensemble dans un carton … et celle-ci a sacrément pris un coup. J’ai promis également de faire une housse pour la Bookinou d’Ellie et la Lunii de Yuna. Enfin, je dois finir le matelas pour le tapis du tipi, mais genre depuis au moins 3 ans.

> Soigner ma bordelite aiguë. On est le 8 janvier, je répète, on est le 8 janvier et la cuisine est plus ou moins rangée ! J’ai bien l’excuse des enfants, mais j’ai toujours été bordélique. Il n’y a qu’à voir l’état de mon bureau pour en avoir la confirmation. Mais namoureux a décidé de m’aider et nous voici ensemble à chercher des solutions pour que la maison soit moins en mode Tchernobyl. Kondo, Flylady, je vais vous relire, c’est décidé !

> Faire plus souvent de la photo. Les années passent, mais mon goût pour la photographie est toujours là. Je n’ai plus tellement le temps d’en faire, et ça me manque. Pour Noël, le vieux barbu m’a offert les 2 livres qui manquaient à ma collection, de Anne-Laure Jacquart sur le Regard en Noir et Blanc et Mission Photo pour les 8-12 ans : car les filles veulent faire de la photo avec moi. Alors, on va voir pour en faire avec les puces, et aussi à côté ! Pour la peine, je participe également de nouveau au projet 52 édition 2021 de Milie de chez C’est Quoi Ce Bruit.

Si vous voulez suivre le résultat, ce sera sur mon Instagram dédié à la photo, en cliquant sur la photo.

Suspens, y arriverais-je ? Comme toujours, les résolutions, on en fait, mais on sait toujours qu’on ne les fera pas toutes … alors voyons voir !



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.