Cours de préparation à l’accouchement sur l’allaitement

Et voilà le cours que j’attendais avec impatience !

En tant que future maman, une de mes craintes c’est d’avoir MAL pendant que la petite sera collée à mon sein. Toutes les appréhensions et questions que j’avais, j’étais bien décidée à les poser lors du cours, à écouter et surtout, à le prendre de manière plus tranquille et sereine.

allaitement ducuing

Bon ok, leur documentation date un peu … mais bon, ils ont le mérite d’en donner une quand même, non ? :-)

C’est ainsi que mardi soir dernier, nous sommes arrivés et avons retrouvé nos petits copains de réunion pour une séance qui a duré un peu plus longtemps que d’habitude.

Après un tour de salle, nous avons toutes et tous donnés notre avis et notre envie : l’allaitement pour les futures mères … et les futurs pères !

Les divers points abordés lors de la réunion :

  • Juste après l’accouchement et pendant 2,3,4 jours en fonction des bébés, le lait qui va sortir de nos titous s’appelle le colostrum : c’est une sorte de lait pas vraiment lacté tout plein de bonnes vitamines pour bébé, ultra concentré et pas blanc.
  • La vraie montée de lait arrivera donc après dans une fréquence que la sage-femme a appelé : l’offre et la demande. Le bébé tète, les seins donnent en fonction. Le seul souci, ce sont les seins qui vont grossir (j’entends l’homme dire que ce n’est un souci, le coquinou !) et se « gorger » de lait. Si bébé ne tète pas tout, gare aux douleurs ! Pour atténuer un peu ces douleurs, la sage-femme nous a conseillé de nous masser sous la douche avec le jet pour faire sortir le lait et se soulager des douleurs.
  • Nous avons vu 3 positions pour tenir le bébé pour l’allaitement : assise avec le coussin d’allaitement, allongée sur le côté avec bébé contre son sein, le portage « ballon de rugby » (on est toulousain ou on l’est pas !). Après avoir testé avec un poupon, le jour J, les sages-femmes seront là pour nous guider au mieux pour réussir l’allaitement. On se sent vraiment rassuré avec elles
  • Le tire-lait : comment l’utiliser, les manuels et les électriques (on peut tirer le lait des deux titous, c’est ouf !) et surtout ne pas l’acheter car une ordonnance nous sera délivrée à la sortie de la maternité pour aller le louer à la pharmacie … pas la peine de dépenser des sous du coup ! (on va devoir suffisamment en dépenser comme ça)tire lait mécanique et electrique
  • Quand l’utiliser pour que Mister Super Papa puisse à son tour donner le sein (heu, le biberon !) : pas tout au début non plus, mais il va falloir déléguer un peu. D’une part, pour retrouver une vie et d’autre part, pour que le père lui aussi puisse partager des moments précieux avec sa fille. Et puis n’oublions pas que cette année, beaucoup d’événements heureux vont avoir lieu (mariages, naissances, EVJF, baby showers) et qu’il va falloir photographier, organiser tous ses événements ! Monsieur Guillaume va donc devoir mettre la main au bib et nourrir sa fille.

    seins-de-niro

    ou alors comme De Niro dans « Mon beau-père, mes parents et moi »

  • Comment éviter d’avoir mal : penser à mettre de la crème à base de Lanoline sur les tétons, bien positionné le bébé pour qu’il ne tire pas sur le sein : c’est à dire ne pas attendre que bébé réclame pour lui filer à manger. A priori, c’est là qu’il risque de tirer, tirer, et crevasser mes gros titous ! Enfin, étaler la petite goutte de lait qui reste à la fin (car cette goutte de lait est cicatrisante !)
  • Avoir des coussinets sous la main (enfin, sous le sein !) pour éviter d’étaler du lait partouuuuut dans son soutien-gorge)
  • Ne pas hésiter à se balader les seins à l’air pour que ceux-ci soient en meilleur forme (encore quelque chose qui ne devrait pas poser problème à monsieur mon mari).

Après une séance de quasi deux heures, nous sommes rentrés à la maison avec plein de réponses sur l’allaitement et rassurée pour ma part : en effet, la douleur peut-être présente mais il y a des moyens de l’atténuer.

Leave a Comment.